Soulager une entorse avec l’argile verte

L’entorse la plus courante est l’entorse de la cheville, qui génère à elle seule en France plus de 6000 visites à l’hôpital par jour en France ! Souvent de gravité modérée, il existe plusieurs solutions pour soulager la douleur et réduire l’inflammation de façon naturelle.

Qu’est ce qu’une entorse et comment la reconnaître ?

L’entorse est un étirement d’un ou plusieurs ligaments d’une articulation. En fonction de la gravité, on parle alors d’une simple distension ou d’une foulure, voir d’une déchirure pour les entorses à gravité moyenne et jusqu’à la rupture pour les cas les plus grave.

Bien que l’entorse peut toucher toutes les articulations comme les poignets, les coudes ou les genoux, l’entorse de la cheville est la plus fréquente en France et représente presque 10% des consultations hospitalières d’urgence. D’après l’assurance maladie, c’est 6000 consultations par jour !
Toute le monde peut subir une entorse, même si les sportifs seront les plus touchés par ce traumatisme, notamment au niveau des articulations autres que la cheville. En général, une entorse de la cheville survient en cas de pratique sportive intense, marche sur un terrain instable ou port de chaussure non adaptée.

Les principaux signes d’une entorse légère sont un gonflement de l’articulation ainsi qu’une douleur supportable, sans perte de mobilité. Si l’utilisation de l’articulation est impossible car trop douloureuse et que vous observez un hématome (ou ecchymose, qui est le signe d’un saigement), il y a de fortes chances qu’un ligament latéral externe (ou collatéral latéral) soit déchiré.
On parle d’entorse grave en cas de rupture de deux ou des trois ligaments, la douleur est alors très forte et s’accompagne d’un gonflement, d’un hématome et d’une perte de mobilité totale immédiate.

Dans tous les cas, il est préférable de consulter un médecin qui pourra écarter la fracture ou la rupture du ou des ligaments éventuellement causée par un fragment osseux.

Le froid : premier réflexe à adopter en cas d’entorse

Appliquer du froid sur l’entorse est un principe de base, provenant de la méthode GREC : Glace, Repos, Élévation et Compression du membre blessé. En effet, la chaleur ou le mouvement de la zone douloureuse va empirer les choses tandis que l’immobilisation et le froid va aider à soulager la douleur et diminuer l’inflammation.

Si vous n’avez pas de poche de glace ou de compresse refroidissante, un linge humide et propre avec des glaçons à l’intérieur fera très bien l’affaire. Grâce à son effet vasoconstricteur, le froid est a appliquer le plus rapidement possible après l’entorse, de façon à resserrer les vaisseaux sanguins et diminuer le saignement, pendant une durée de 10 à 15 minutes maximum. N’oubliez pas de toujours envelopper la glace pour éviter tout contact direct avec la peau et le risque de brulure.

Utiliser l’argile verte pour réduire l’inflammation et la douleur

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et à sa composition riche en minéraux, l’argile verte sera l’alliée idéale pour soulager une entorse du genoux ou de la cheville. On effectuera pour cela un cataplasme d’argile verte !

Voici comment procéder :

  1. Réunissez de l’argile verte en poudre ou concassée, puis mélanger doucement l’argile avec de l’eau tiède. Laisser poser 30 minutes.
  2. Étalez la pâte obtenue sur la zone à traiter (le dessus du pied au niveau de l’articulation de la cheville ou le dessus du genoux) en respectant une épaisseur de 2cm, puis maintenez le cataplasme avec une compresse ou un linge humide et propre.
  3. Laissez l’argile verte agir pendant 1 heure environ. Si la peau tiraille ou si le cataplasme se décolle, c’est qu’il est temps de le retirer ! Il ne sert à rien de laisser la pâte d’argile sèche.

Si vous souhaitez plus d’information sur les erreurs à éviter, n’hésitez pas à lire notre article sur le cataplasme d’argile verte.

Nous vous recommandons l’utilisation des produits suivants pour la réalisation d’un cataplasme d’argile, soit de l’argile verte en poudre (utile pour réutiliser l’argile en masque visage par exemple), soit une pâte d’argile verte toute faite pour les plus pressés !

argile verte 1kg

Argile verte en poudre
Cattier / Amazon

Argile verte en tube
Cattier / Amazon

Les huiles essentielles en complément de l’argile

Vous pouvez utiliser les propriétés anti-inflammatoires des huiles essentielles pour soulager la douleur et réduire le gonflement. L’huile essentielle idéale dans ce cas est l’Hélichryse italienne.

L’huile essentielle d’Hélichryse italienne provient d’une jolie fleur jaune poussant en Corse, aussi nommée Immortelle car elle ne fane pas après avoir été cueillie !

Comment procéder ?

Appliquez 3 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse italienne directement sur la zone à traiter, 1 fois par jour (pour les enfants de plus de 6 ans et les adultes, non recommandé pour les femmes enceintes).

Vous pouvez aussi ajouter l’huile essentielle dans un macérât d’Arnica, et complété avec de l’huile essentielle de lavandin super (pour son côté apaisant) et de menthe poivrée (action vasoconstrictrice).

Huile essentielle d’Hélichryse italienne
Puressentielle / Amazon

Autres conseils contre les entorses

Pour faciliter la guérison, vous pouvez utiliser une chevillère souple (ou une genouillère) que vous trouverez en pharmacie (vente libre). Cela permettra de maintenir une contention sans bloquer complètement l’articulation.

Après guérison, le meilleur conseil est d’éviter tout risque de nouvelle entorse. En effet, le risque de récidive est assez important. Il faudra donc éviter les chaussures instables comme les hauts talons et les sols irréguliers, notamment en cas de jogging par exemple. La reprise des activités physiques ou intenses devront se faire progressivement, pour favoriser la récupération.

Nous espérons que ces conseils vous aideront à soulager votre entorse avec des méthodes naturelles et nous vous rappelons qu’en cas de fortes douleurs, de gonflement anormal ou d’autres signes alarmants, seule une consultation médicale permettra de traiter correctement l’entorse, notamment en cas de fracture ou d’entorse grave avec rupture des ligaments. Il est parfois nécessaire de réaliser un traitement chirurgical ou de mettre en place une rééducation.

Laisser un commentaire